Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Le lac Titikaka, où comment naviguer à presque 4000m

24/06/2012 | Puno, perou | 0 commentaire |

Le lac Titikaka, où comment naviguer à presque 4000m

22/06 – Embarquement pour un périple sur le lac de Titikaka (je passe sur la prononciation exacte en Aymara, difficile à expliquer par écrit, mais qui se rapproche phonétiquement de Titi Q’a Q’a), plus haut lac navigable du monde à près de 3810m d’altitude. A 45 minute de bateau de Puno, apparaissent au milieu des roseaux les premières iles flottantes, dites Iles Uros. On ne s’attarde pas sur le côté hyper touristique de ces iles pour s’intéresser exclusivement à la manière dont elles sont constituées et au mode de vie spartiate des iliens.
Il faut 10 mois pour fabriquer une ile qui hébergera plusieurs familles, 10 mois pendant lesquels il faut découper une vingtaine de blocs de racine de roseau qui constitueront les flotteurs, ancrer cette base au fond du lac via des poteaux en eucalyptus, répartir sur l’ensemble de la base des roseaux coupés sur près de 3 m d’épaisseur et construire les maisons toujours en roseau.


Après avoir goûté au roseau (sa partie blanche étant comestible), on ré-embarque sur notre bateau pour un périple de 3h – à petite vitesse – vers l’Ile d’Amantani.
C’est là que nous passerons la fin de journée et la nuit, chez l’habitant, dans un confort annoncé rudimentaire… La première impression, arrivés sur l’ile, c’est le calme et l’absence de touriste. La seconde impression, ça grimpe, ici on a compris que le plus court chemin pour relier un point A à un point B c’est la ligne droite, mais quand il faut monter, et bien les mollets souffrent. 3ème impression, notre maison d’accueil n’est pas si sommaire que ça, le repas est délicieux et nos hôtes d’une gentillesse extrême. Bon OK, on représente une sorte de revenu, mais cela n’empêche.
Vers 16h, on continue de grimper, direction le temple de Pacha Tata, pour contempler le lac, la frontière bolivienne, le superbe coucher de soleil, mais aussi souscrire au rite local qui est de faire 3 fois le tour du temple en sens inverse des aiguilles d’une montre, une pierre à la main pour exaucer un vœu dans l’année à venir… A 17h il fait nuit, retour chez nos hôtes pour un diner conversation et une soirée musique et danse au coin du feu, en poncho et bonnet tradi. On ressemble tous à des lutins, mais bon.


23/06 : Départ d’Amantani direction Taquile, l’autre grande ile du lac certes plus touristique, mais néanmoins truffée de paysages sublimes : terrasses descendants sur l’eau bleutée, temple en ruine et costumes traditionnels au détour de chaque chemin.


Minute culturelle : autant dans la vallée del Colca, les femmes portaient le chapeau pour se différencier, autant à Taquile, ce sont les hommes qui marquent leur différence. A chaque bonnet sa signification :
- Bonnet de base rouge avec une collerette + haut du bonnet marron : pour les filles jusqu’à 8 ans
- Bonnet de base rouge avec une collerette + haut du bonnet blanc : pour les garçons jusqu’à 8 ans
A partir de 8 ans, les filles portent le châle noir avec des pompons (multicolores = célibataires, unis = mariées). Les garçons quant à eux continuent de marquer leur différence :
- Bonnet de base rouge + haut du bonnet blanc porté en arrière : célibataire
- Bonnet de base rouge + haut du bonnet blanc porté sur le côté : pas touche, une jeune amie n’est pas loin
- Bonnet tout rouge porté en arrière : homme marié
- Bonne tout rouge porté sur le côté : personnalité de l’ile
- Bonnet « andin » + chapeau noir : grande personnalité de l’ile (et marié, cela va sans dire !)


Nous finirons la journée en rejoignant la presqu’ile de Chuiquito où nous passerons la nuit dans une association (ou une coopérative, comme on veut) qui file la laine d’Alpaga et produit des bonnets, gants, écharpes et autres cadeaux en perspective !


24/06 : Les femmes de l’association qui nous hébergent nous expliquent comment elles travaillent la laine d’Alpaga, du filage, au pelotage, au tricot (sans les yeux, et oui). Comment résister au shopping caritatif après ça !


Nous filons ensuite vers le site de Sillustani, site qui a servi dès l’ère pré-incas de site funéraire. On y retrouve des dizaines de tours funéraires (chullpas) qui accueillaient les corps de nobles familles, sur le sommet de cette presqu’ile qui surplombe les eaux bleues du lac d’Umayo à 4000 m d’altitude. Une atmosphère de sérénité et de grandeur surprenante.

Il est désormais temps de rejoindre Cuzco, alors en route pour 7 h de bus au travers d’un superbe paysage de montagnes verdoyantes et de neiges éternelles, mais également de chiens, vaches, moutons, lamas qui traversent la route hors des passages piétons.

 
Note : 4.00 - 1 vote



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
17/06/2012 | Lima, Perou | 0 commentaire

LIMA, l'embrumée

Lima - 16 et 17 juin 2012 Nous passerons sur notre arrivée retardée à cause d'un manque de bagages, de la mode locale pas vraiment attrayante quand il s'agit de racheter quelques fringues en attendant le retour du sac prodigue et sur le code de la route local fait de klaxon, de déports d'une voie à l'autre et de frôlement de tôle, sans jamais ... Lire la suite

 
19/06/2012 | Arequipa, perou | 2 commentaires

Aréquipa, la ville blanche

Aréquipa - 18 juin 2012 J-1 avant le départ des rando et... le sac est enfin arrivé!!! Nous sommes désormais parés et d'attaque :-)Cette journée est consacrée à la découverte de la vieille ville d'Aréquipa, la ville blanche. Elle tire son surnom de l'utilisation de pierres de lave blanches pour construire les ... Lire la suite

 
21/06/2012 | Chivay Perou | 0 commentaire

El Condor pasa en la valle del Colca

19/06 - 8h, départ d’Aréquipa vers la vallée del Colca, on contourne les 3 volcans pour monter de 2300m d’altitude à 3700m à Chivay en passant par un pic à 4900. Et là, autant dire que le souffle est court, la démarche se fait plus lente, le sang bat aux tempes. Bref, mate de coca en intraveineuse !
On croise au passage des ...
Lire la suite

 
25/06/2012 | Cusco, perou | 0 commentaire

Cuzco : La Rome Inca

Voici une ville qui emporte tous les suffrages !
Ville coloniale s’il en est, avec ses palais, ses balcons de bois sculptés, ses ruelles étroites, Cuzco n’en reste pas moins celle qui fut la capitale Inca, et quelque ravages qu’ait opéré la conquista Espagnole, les vestiges Incas subsistent et défient le temps ...
Lire la suite

 
26/06/2012 | pisaq, perou | 0 commentaire

La Vallée Sacrée, de Cuzco à Pisac

Départ pour 4 jours, toutes nos affaires sont entassées dans un sac de 20l. A l’attaque !

On sort de Cuzco en roulant vers les hauteurs, la route change, le paysage également, il devient plus vert, peut-être est-ce dû à la fonction même de la Vallée Sacrée. Cette zone était le grenier des Incas, sa ...

Lire la suite

 
27/06/2012 | Ollantaytambo, perou | 0 commentaire

La Vallée Sacrée, de Pisac à Ollantaytambo

Après une bonne nuit passée dans le charmant Pisac Inn (resto & terrasse très sympa), qui donne directement sur le marché, et nous voilà repartis à l’assaut des ruines de Pisac.

Une vraie ville en ruine perchée à 3000m d’altitude, avec ses quartiers, ses temples, son cimetière (dans les cavités de la ...

Lire la suite

 
28/06/2012 | Aguas Calientes, perou | 0 commentaire

Le lieu sacré, le Macchu Picchu

Ca fait plus de 10 jours qu’on s’y prépare…le chemin de l’Inca, enfin le mini chemin de l’Inca.

 Il y a 3 moyens de rejoindre le Macchu :

- La version warriors, on prend le train à Ollantaymbo, on descend au Km 82, puis 3 jours de marche, 43 Km et 3 cols plus tard, arrivée à la porte du soleil, au-dessus du ...



Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil