Pas encore inscrit ? | Passe oublié

El Condor pasa en la valle del Colca

21/06/2012 | Chivay Perou | 0 commentaire |

El Condor pasa en la valle del Colca

19/06 - 8h, départ d’Aréquipa vers la vallée del Colca, on contourne les 3 volcans pour monter de 2300m d’altitude à 3700m à Chivay en passant par un pic à 4900. Et là, autant dire que le souffle est court, la démarche se fait plus lente, le sang bat aux tempes. Bref, mate de coca en intraveineuse !
On croise au passage des groupes de Vigognes, Alpagas et Lamas en goguette dans l’altiplano péruvien, et du coup quelques boutiques de plein air pour commencer le shopping d’Alpaga !

En arrivant sur Chivay, on découvre des terrasses à pertes de vues, crées avant même l’ère Inca, développées avec les Incas et pérennisées par les conquistadores (XVIème). Avant-goût de ce que nous découvrirons dès le lendemain… En attendant, directions les thermes de Chivay pour une petite trempette dans une eau à 38°.


20/06 – 7h : en route vers le Canyon del Colca, et premier stop au rendez-vous des Condors (El Cruz del Condor). Bon soyons franc, le site est hyper touristique, un autre observatoire quelques kilomètres plus loin, du côté de Tapay est beaucoup plus calme, mais la Cruz est un passage obligé pour les condors, donc on va les y retrouver. Et l’attente sera bien récompensée, les condors arrivent, portés par les courants thermiques chauds, ailes déployées, majestueux, surfant dans les airs, sans mouvement, avec juste un léger sifflement qui les poursuit.
Minute culturelle : le condor est un charognard pouvant déployer ses ailes sur 3m d’envergure, il ne chasse pas, il profite. Le condor adulte se reconnait à ses plumes blanches autour de son cou et sur son dos, plus jeune, il sera plus dans des teintes marron. La légende dit que le vol des condors – en cercles concentriques - hypnotisait ses victimes, pour les faire tomber dans le canyon et pouvoir manger tout son saoûl.

Arrivée à Cabanacondé et là, on attaque la descente dans le canyon. Les guides annoncent une descente ardue de 2h30, en fait c’est une descente archi difficile de presque 3h00 qui nous attend. Le chemin est vertigineux (1200m de dénivelé tout de même), à flanc de montagne et plus on descend, plus on se demande comment nous allons pouvoir faire pour remonter le lendemain matin. Au bout de 2h, nous sommes déjà 2 à penser aux mules pour le lendemain, au bout de 3h, 2 nous ont rejoint, arrivée à l’oasis au fond du canyon, 2 de plus passent commande, finalement, à 19h, tout le groupe est d’accord sur un point, la remontée se fera à dos de mulet, parce que même en 4h c’est pas gagné, surtout avec un départ à 3h30 du matin à la frontale !
Minute culturelle : le long de la piste que nous empruntons, on retrouve de-ci de-là des croix. Les Espagnols, ces chers colons, ont voulu évangéliser les différentes ethnies qu’ils ont rencontrées. Les cultes étaient alors voués au Soleil, à la Terre et pour communiquer avec ces divinités, le meilleur moyen était de s’élever sur une montagne. Les Espagnols ont donc placé des croix en direction des sommets, ainsi, en priant, on priait comme il fallait.


21/06 – 6h : et hop sur les mules… Alors petit guide du cavalier de mulet : on se tient à la selle en bois (de toute façon, il n’y a pas de rênes), on se penche un peu en avant pour aider la bête, on ne s’inquiète pas si elle part toute seule ou essaie de devancer sa copine de devant, et on fait CONFIANCE ! Au final, en 1H30 à peine et avec beaucoup de regards envieux des courageux randonneurs remontant à pied, nous voici de retour à Cabanaconde.
On prend la route de Puno et du lac Titikaka, sans omettre les stops photos, car la vallee del Colca est vraiment des plus photogéniques. Outre son canyon (plus profond que celui du Colorado), les terrasses incas sont légions et forment un paysage superbe.

Minute culturelle : avant les conquistadors, les ethnies locales se reconnaissaient à travers diverses déformations physiques. Les Espagnols, trouvant cela barbare, ont décidé de donner à chaque tribu un chapeau différent, histoire de pouvoir s’y retrouver. C’est ainsi que dans la Valle des Colca, on continue de trouver 2 types de chapeau – portés uniquement par les femmes:
- Une sorte de sombrero brodé et pailleté pour la tribu des Collaguas
- Un chapeau en feutre recourbé à l’arrière pour les Cabanas.

 
Note : 3.00 - 1 vote



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
17/06/2012 | Lima, Perou | 0 commentaire

LIMA, l'embrumée

Lima - 16 et 17 juin 2012 Nous passerons sur notre arrivée retardée à cause d'un manque de bagages, de la mode locale pas vraiment attrayante quand il s'agit de racheter quelques fringues en attendant le retour du sac prodigue et sur le code de la route local fait de klaxon, de déports d'une voie à l'autre et de frôlement de tôle, sans jamais ... Lire la suite

 
19/06/2012 | Arequipa, perou | 2 commentaires

Aréquipa, la ville blanche

Aréquipa - 18 juin 2012 J-1 avant le départ des rando et... le sac est enfin arrivé!!! Nous sommes désormais parés et d'attaque :-)Cette journée est consacrée à la découverte de la vieille ville d'Aréquipa, la ville blanche. Elle tire son surnom de l'utilisation de pierres de lave blanches pour construire les ... Lire la suite

 
24/06/2012 | Puno, perou | 0 commentaire

Le lac Titikaka, où comment naviguer à presque 4000m

22/06 – Embarquement pour un périple sur le lac de Titikaka (je passe sur la prononciation exacte en Aymara, difficile à expliquer par écrit, mais qui se rapproche phonétiquement de Titi Q’a Q’a), plus haut lac navigable du monde à près de 3810m d’altitude. A 45 minute de bateau de Puno, apparaissent au milieu des roseaux les ... Lire la suite

 
25/06/2012 | Cusco, perou | 0 commentaire

Cuzco : La Rome Inca

Voici une ville qui emporte tous les suffrages !
Ville coloniale s’il en est, avec ses palais, ses balcons de bois sculptés, ses ruelles étroites, Cuzco n’en reste pas moins celle qui fut la capitale Inca, et quelque ravages qu’ait opéré la conquista Espagnole, les vestiges Incas subsistent et défient le temps ...
Lire la suite

 
26/06/2012 | pisaq, perou | 0 commentaire

La Vallée Sacrée, de Cuzco à Pisac

Départ pour 4 jours, toutes nos affaires sont entassées dans un sac de 20l. A l’attaque !

On sort de Cuzco en roulant vers les hauteurs, la route change, le paysage également, il devient plus vert, peut-être est-ce dû à la fonction même de la Vallée Sacrée. Cette zone était le grenier des Incas, sa ...

Lire la suite

 
27/06/2012 | Ollantaytambo, perou | 0 commentaire

La Vallée Sacrée, de Pisac à Ollantaytambo

Après une bonne nuit passée dans le charmant Pisac Inn (resto & terrasse très sympa), qui donne directement sur le marché, et nous voilà repartis à l’assaut des ruines de Pisac.

Une vraie ville en ruine perchée à 3000m d’altitude, avec ses quartiers, ses temples, son cimetière (dans les cavités de la ...

Lire la suite

 
28/06/2012 | Aguas Calientes, perou | 0 commentaire

Le lieu sacré, le Macchu Picchu

Ca fait plus de 10 jours qu’on s’y prépare…le chemin de l’Inca, enfin le mini chemin de l’Inca.

 Il y a 3 moyens de rejoindre le Macchu :

- La version warriors, on prend le train à Ollantaymbo, on descend au Km 82, puis 3 jours de marche, 43 Km et 3 cols plus tard, arrivée à la porte du soleil, au-dessus du ...



Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil